«

»

Présentation de Power Query

Power Query est un complément d’Excel qui permet d’importer et de manipuler très facilement vos données. Cet outil est tellement populaire, et prisé des analystes de données, que Microsoft à directement intégré Power Query en natif dans Excel 2016 ou sur abonnement avec Office 365.

Historique

De prime abord, le nom peu dérouter mais un peu d’histoire ne fait pas de mal.

A l’origine, le nom du projet était DataExplorer (Explorateur de données) et définissait bien l’objet de l’outil à savoir de traiter et manipuler les données. Cet outil a été conçu par les ingénieurs de Microsoft en 2013, juste après la sortie officielle d’Office 2013 (c’est ballot 😠).

Les premiers essais de l’outil ont enthousiasmé les utilisateurs avancés (comme les MVP Excel) et il n’a pas fallu attendre longtemps pour que Microsoft créé un module complémentaire (ou add-in) pour intégrer cet outil à Office 2013.

Presentation_Power_Query_1

Les mois passants et les évolutions apportées à ce nouvel outil s’accélérant, l’intérêt pour ce projet n’a fait que s’amplifier.

Il était clair dès lors que cet outil (quelque soit son nom) ne pouvait rester un simple module complémentaire. C’est pourquoi maintenant, dans la version d’Office 2016 et Office 365, il se retrouve en natif dans le menu Données.

Pourquoi le nom Power Query ?

Au démarrage d’Excel 2013, toute une série de nouveaux outils ont vu le jour.

Il y a eu d’abord Power View (nom officiel) qui permet de créer des tableaux de bords évolués en y incluant des animations ainsi que l’exploration de données (drill up et drill down).

En parallèle, un outil de présentation des données en 3D sur une mappemonde a aussi été développé en même temps que le projet DataExplorer. Le premier nom officiel donné à cet outil était GeoFlow. Vous devez très certainement retrouver des articles sur cet outil encore aujourd’hui en faisant des recherches sur le web.

Pour résumer, la division Office de Microsoft a développé en même temps 3 nouveaux outils qui s’articulaient tous autour de la présentation et la manipulation de données. Donc, il leur a semblé logique d’harmoniser les noms de ces outils : Power View reste comme il est, GeoFlow est devenu Power Map et DataExplorer est devenu Power Query (nous y voila).

Evolution depuis 2013

Microsoft étant très à l’écoute de ses clients, de nombreuses études ont été menées sur le choix des noms Power et leurs impacts sur leur client. Le résultat n’a pas été brillant 🙁

Pour Power View, ce n’est pas tant le nom qui dérangeait mais son utilisation. Son développement a été fait à l’origine avec SilverLight. Malheureusement, SilverLight a été abandonné par Microsoft pour promouvoir le HTML5. Power View est toujours présent dans Office 2016 mais il faut l’activer en passant pour les outils d’activation cachés ; bref, on oublie.

Pour la présentation des données en 3D sur une mappemonde, le nom Power Map n’a pas plu aux utilisateurs ; soit. Microsoft a préféré lui donner le nom de 3D Maps plus en cohérence avec la présentation des données en 3D sur une carte (logique). Cependant, si vous êtes un utilisateur d’Office 2013, c’est toujours sous le nom de Power Map que vous pourrez télécharger le complément.

Pour Power Query le nom aussi a été modifié. Aujourd’hui, dans Excel 2016 ou dans Office 365 vous retrouvez Power Query, directement dans le menu natif Données, sous le nom Récupérer et transformer.

Presentation_Power_Query_2

Pourquoi conserver le nom Power Query ?

Microsoft a choisi le nom Récupérer et transformer. Alors pourquoi toujours conserver le nom de Power Query ? Et bien c’est tout simplement pour faciliter les recherches sur le web.

Power Query est un mot-clé quasiment unique, qui ne prête à aucune confusion. Alors pour effectuer des recherches d’informations ou de codes sur cet outil de manipulation de données, vous trouverez plus facilement des informations en tapant Power Query sur un navigateur plutôt que les termes méga-bateaux Récupérer et transformer.

Sources d’information

Power Query est un outil tout nouveau et donc les sources d’info sont assez rare. Vous pouvez néanmoins trouver des exemples à propos de Power Query dans cet ouvrage.

Presentation_Power_Query_3

Vous trouverez également des exemples sur le site de Cathy Monier (en français) ou encore sur les sites anglais de Ken Puls ou de Chris Webb. A part ces sites, il n’y a aujourd’hui pas d’autres sources sur Power Query de disponible sur le web.

 

 

 

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.excel-exercice.com/presentation-power-query/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *